L’artiste Otobong Nkanga nous parle motivation(s)

Cover pour le post sur l'artiste Otobong Nkanga et sa vision de la motivation
Cover pour le post sur l'artiste Otobong Nkanga et sa vision de la motivation

En ces temps troubles (ou juste plus troubles que d’habitude peut-être), je cherchais à partager un post positif. Les images et les paroles négatives s’impriment plus facilement et durablement dans nos cerveaux. Il faut donc aussi se baigner régulièrement dans des images et des paroles positives. Je vous propose de vous plonger dans ces quelques mots inspirants de l’artiste nigériane Otobong Nkanga.

Bonne lecture / bon visionnage selon votre choix 😉


L’artiste Otobong Nkanga, à propos de la motivation

Je pense que tout le monde a un espoir ou essaye, dans cette vie, d’avoir une passion. Une chose pour laquelle on se lève le matin, une chose qui nous motive et qui est important dans ce monde. Et je pense que quand on ne trouve pas la réponse à cette quête, quand on ne sait pas, cela mène à beaucoup de questions existentielles : « Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi je suis là ? « 

Cette quête est cruciale. Surtout aujourd’hui, quand on voit tout ce qui se passe dans le monde, tant de possibilités et tant d’impossibilités. Quand on voit que des endroits connaissent des crises, des guerres, des tempêtes au Mozambique qui rasent des endroits. Quand on voit, en même temps, des endroits calmes, où on peut continuer de travailler et vivre pendant 60 ans

Donc être capable, déjà, d’avoir de la motivation pour quelque chose, ça ne relève pas seulement de ce qu’on sent à l’intérieur. Ça dépend du type d’environnement autour de nous, et du type de soutien que nous apportent les gens, les lieux, les paysages, le temps à l’extérieur, les températures… ce sont tous ces éléments qui rendent cela possible.

J’ai eu de la chance d’être dans des endroits où tous ces éléments s’alignent. J’insiste : ils s’alignent. Si je me déplaçais juste un tout petit peu, peut-être que ces éléments ne s’aligneraient plus. Peut-être qu’il y aurait une crise en moi, en un endroit, avec les autres autour de moi. Alors la motivation vient en comprenant qu’il n’y à pas que soi dans tout ça.

Tu dois réfléchir à tout ce que tu fais, tout ce que tu partages avec le monde, tout doit être pesé. Tout doit être pesé, parce que tu n’es pas en train de le faire juste pour toi. Tu le fais pour beaucoup d’autres personnes et d’êtres. Et quand je parle d’êtres, je ne parle pas seulement des êtres humains ; je parle de tous les êtres : les plantes, les arbres, le sol, la Terre… Donc quoi que tu fasses, tu dois prendre en considération ces êtres parce qu’ils constituent tout ce qui fait que tu existes.

Ça, c’est si on prend l’image dans son entièreté.

A plus petite échelle, on peut voir la motivation comme le fait d’être curieux, de vouloir comprendre pourquoi le monde est tel qu’il est. Tu te réveilles et tu te questionnes.

Des fois, je demande à mon mari ou je me demande ‘Pourquoi c’est comme ça ?’ Réponse : ‘Je ne sais pas’. Après avoir vu que je ne savais pas, je me dis « Bon, je ne sais pas mais j’ai besoin de savoir ». Au fur et à mesure que je sais, tout s’obscurcit pourtant : plus on essaye de savoir, plus on se dit qu’on ne sait pas.

Tu es dans cette boucle ‘je veux savoir’ / ‘je ne sais pas’, tu vas vers d’autres questionnements : c’est un travail de toute une vie. On finit par avancer en ouvrant toujours de nouvelles portes. Et ça, ça nourrit la passion. Et quand le corps la santé, l’âme, etc. te permettent de le faire, tu le fais. Voilà tout.


Cette vidéo m’a fait beaucoup de bien : elle contribue à ma motivation de nourrir ce blog. Avec la mise en avant (enfin) du mouvement Black Lives Matter, j’étais motivée à agir pour que les mentalités changent. Je ne savais pas du tout par où commencer. Je me sentais dépassée, peu utile à une cause aussi grande et importante.

Puis, je me suis dit que, ProudPeople était déjà ma façon d’y contribuer. C’est une bulle de positif que j’essaye de créer pour tous, moi y compris. Un point de départ ou de pause, pour aller ensuite, tête haute et en confiance, poser des questions, faire réfléchir, réfléchir avec les autres… Et ainsi, petit à petit faire évoluer les mentalités, et créer une société où toutes les vies comptent de la même façon sans besoin de rappel. Qu’en dites-vous ? 😉


A propos de l’artiste Otobong Nkanga

Otobong Nkanga (née en 1974) est une artiste visuelle et performeuse nigériane vivant en Belgique. Son travail s’articule autour des aspects sociétaux et historiques controversés du colonialisme. Elle travaille plus particulièrement sur la relation entre l’Afrique et le monde occidental. […] De nombreuses institutions prestigieuses ont présenté ses oeuvres : comme le Stedelijk Museum à Amsterdam et le Tate Modern à London, le plus grand musée d’art moderne des Royaume-Uni. Son travail est reconnu à l’international et a été plusieurs fois récompensé.

Helle Fagralid interviewe Otobong Nkanga à l’occasion de son exposition ‘Homeless Souls (ndlr : ‘Ames sans abri’) au Louisiana Museum of Modern Art. Cette vidéo sur la motivation est un extrait de cette interview. L’artiste Otobong Nkanga nous y décrit comment la curiosité est son moteur et pourquoi la motivation est une chose qui vient à la fois de l’extérieur et de l’intérieur.


Envie d’aller plus loin ?

Photo de l'artiste Otobong Nkanga à la Documenta 14, à Kassel en juin 2017 - Photo de Fabian Fröhlich
Otobong Nkanga à la Documenta 14, à Kassel (Allemagne) en juin 2017
Crédit photo : Fabian Fröhlich

Laisser un commentaire