Mario Epanya et Vogue Africa

J’ai lu un article intéressant en anglais sur un projet que portait le photographe Mario Epanya. Il essayait depuis longtemps de convaincre Vogue de lancer le magazine Vogue Africa. Ce projet a malheureusement été rejeté le 16 juillet 2010 par Condé Nast, le groupe d’édition de presse magazine américain qui publie le magazine Vogue.

Photo de Mario Epanya
Mario Epanya, photographe et créateur du Winkler magazine

Mario Epanya n’a pas abandonné son projet pour autant. En réponse à ce refus, il lance le 8 mars 2011 le Winkler Magazine. C’est donc ainsi qu’est né ce magazine. Je vous propose une traduction de l’article publié le 21 juillet 2010 sur le site Afrobella.com.

Vogue Africa, le rêve de Mario Epanya

Mario Epanya avait un rêve. Il a fait tout son possible pour que ce rêve devienne réalité. Son rêve : Vogue Africa.

Idée de couverture du magazine Vogue Africa
Couverture de Vogue Africa imaginée par Mario Epanya

Mario Epanya, photographe camerounais vivant à Paris, a préparé de magnifiques photos de couverture. Son but était de prouver que créer un magazine  Vogue Africa, novateur et très apprécié, était possible. Le 16 juillet, Mario Epanya a annoncé sur la page Facebook Vogue Africa que Condé Nast avait rejeté ce projet.

Je suis une fervente admiratrice du travail de Mario Epanya. Les photos de couverture de Vogue Africa sont à couper le souffle et sont source d’inspiration. D’excellents posts ont été écrits à ce sujet sur certains de mes blogs préférés.

Mario Epanya précise que, même si cette porte s’est fermée, une fenêtre semble s’être ouverte : c’est peut-être le début d’un nouveau chapitre pour le rêve qu’était Vogue Africa. Il a prouvé que les images de belles femmes noires et l’actualité de la mode en Afrique seraient accueillies et adorées sans grande difficulté par la diaspora. Il nous montre que le marché pour ce magazine se situe à une échelle internationale.

Couverture fictive du magazine Vogue Africa
Couverture imaginée par Mario Epanya

Et si j’ai bien appris une chose au cours de cette aventure pleine de rebondissements que je pourrais appeler une carrière, c’est précisément ça : faire de votre vision une réalité ne relève pas d’une personne morale, d’une entreprise. Il faut aller de l’avant, faire le gros du travail, créer sa propre plateforme. Ce sont finalement ces mêmes entreprises qui viendront à vous.

Je souhaite à Mario Epanya le meilleur. Que sa conception de la beauté africaine et de la mode rencontre les retours qu’elle mérite vraiment ! Vous pouvez le suivre sur Twitter et visiter le site MarioEpanya.com.

Couverture fictive du magazine Vogue Africa
Couverture imaginée par Mario Epanya

Source

Voir aussi

Author Réana K.

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...

2 Comments

Laisser un commentaire