Lyndsey Scott : mannequin et développeuse

Mode, Personnalités 0 comments

A presque 30 ans, Lyndsey Scott fait trembler le code… et les clichés !

Le début de son aventure

Lyndsey Scott a commencé par une double formation en théâtre et en informatique à l’Université d’Amherst, dans le Massachusetts. C’est à ce moment là qu’elle prend goût à la programmation informatique, à sa calculatrice graphique TI-89 [ndlr: mais à quoi ressemble cet objet au nom si sexy ?], puis aux défilés. Après s’être fait repérer sur Internet par une agence de mannequinat, cette reine du code d’1m80 a été mannequin pour de grands noms : Louis Vuitton, Prada, Diane von Fürstenberg, Victoria’s Secret et Gucci. Un de ses premiers gros rendez-vous fut avec Calvin Klein : elle a été engagée sur le champs avec un contrat exclusif ! C’était la première femme noire à défiler exclusivement pour eux pendant la fashion week de New York.

Photo de Lyndsey Scott au Victoria Secret Show de 2009
Crack de l’informatique en talons. A bas les préjugés !

Une double casquette pour concilier deux passions

Etoffer son portfolio n’est pas son emploi à plein temps. Quand elle a du temps, Lyndsey Scott développe des applis. L’application qui marche le mieux parmi celles qu’elle a développées est iPort. D’abord utilisée par les mannequins pour créer leur portfolio pro, elle est maintenant utilisée par des acteurs, des écrivains, des réalisateurs et même des architectes.

La mannequin nous explique :

Je voulais trouver une belle façon de montrer mon travail grâce à une application. Avec iPort, on peut ajouter des vidéos en plus des photos, ce qui n’est pas possible avec un portfolio professionnel.  Je me concentre maintenant sur un des petits trésors cachés de l’iOS 7 : le iBeacon.

Photo de la mannequin et développeuse Lyndsey Scott
Lyndsey Scott, mannequin reine du code

Deux domaines, un même vilain mauvais défaut : juger sur l’apparence

Au cours de l’année 2014, elle s’est particulièrement impliquée dans le monde de la technologie mais travaille encore de temps en temps en tant que mannequin. C’est d’ailleurs un travail qui, comme elle l’explique, demande plus qu’un visage symétrique :

Les mannequins sont bien plus intelligentes que ce que les gens pensent. Imaginez : vous avez seulement 15 ans, on vous donne un juste plan et on vous lâche dans Paris. Vous devez vous débrouillez dans une nouvelle ville toute seule. La plupart d’entre nous parle plusieurs langues. Ce sont de jeunes filles très débrouillardes.

Crack de l’informatique, ce que Lyndsey Scott met à mal tous les préjugés qu’on a sur les mannequins. Certains de ces clichés sont malheureusement bien ancrés dans nos esprits : de longs bras, de beaux cheveux et aucun génie. Chacun de ces clichés sont complètement faux, au grand dam des mannequins, mais Lyndsey Scott nous rappelle que ce n’est pas le plus grave. Elle nous explique par exemple que beaucoup de mannequins quittent leur pays à 13 ou 14 ans, et c’est un problème dans cette industrie qui n’est que rarement évoqué.

Photo de Lindsey Scott pourVisual-Therapy.com
« Les mannequins sont bien plus intelligentes que ce que les gens pensent. »

Un autre problème est celui de la couleur de peau :

En tant que femme afro-américaine, je peux, à peine entrée dans une pièce, entendre des responsables de castings dirent qu’ils ont assez de mannequins noires dans leur agence. Les mannequins ont presque aucun contrôle sur les agences.

Les clés du succès : l’éducation et la confiance en soi

L’éducation et la confiance en soi sont clés pour briller en société. Et Lyndsey Scott est plus que déterminée à changer la façon dont les femmes sont perçues dans ces professions où elles ne sont pas les bienvenues, pour qu’elles puissent à leur tour réussir à faire leur place.

Beaucoup de personnes ont des idées très précises et très réductrices sur le look des gens qui travaillent dans l’informatique, et ça peut détruire des vocations.

Photo de Lyndsey Scott en tant qu'intervenante au HackHolyoke
Lyndsey Scott en tant qu’intervenante au HackHolyoke, d’après elle le seul hackaton où il y a autant d’hommes que de femmes.

Lorsqu’elle n’est pas devant l’objectif ou devant l’écran en train de perfectionner ses connaissances en développement, Lyndsey Scott tient des conférences dans les écoles et rencontre d’autres jeunes femmes qui aimeraient se lancer dans la programmation.

L'éducation et la confiance en soi sont les clés pour briller en société. Click To Tweet

Source 1 : Forbes.com | Source 2 : le site officiel de Lyndsey Scott

Author Réana K.

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire