Evolution de la beauté noire

evolution-de-la-beaute-noire-video-say-it-loud
evolution-de-la-beaute-noire-video-say-it-loud

Je viens de découvrir la chaîne Youtube (US) Say it Loud. Coup de coeur ! 😍 Pour la personnalité des productrices, pour le contenu intelligent avec un humour comme j’aime, et pour ce nom qui me dit que « Là, on est connecté ! » : Say It Loud > Black & Proud > Proud People !!! C’est un signe, c’est sûr.

Parmi les vidéos de la chaîne, je tenais à partager celle sur l’évolution de la beauté noire. Avec Hallease et Evelyn, les productrices de la chaîne, on voit, via quelques exemples, comment la définition de la beauté noire a été influencée par le passé et comment elle a évolué.

Pour la vidéo en anglais, rendez-vous sur Youtube, c’est ici :

Pour le contenu de la vidéo en français, c’est là, juste en dessous. 😉
Merci aux productrices de la chaîne ! C’est un travail fou que de réunir et synthétiser toutes ces infos !

J’ai essayé de respecter faire en sorte que ce soit facile à lire tout en respectant leur humour pour que vous passiez un bon moment. Enjoy !

Evolution de la beauté (noire)

Le monde apporte beaucoup d’importance à la beauté depuis bien longtemps. L’eye-liner était déjà maîtrisé par les Egyptiens. C’est une façon de montrer notre richesse, notre statut social ou des valeurs (comme la modestie, ou pas).

Mais la perception et la définition de la beauté évolue avec le temps. Et notre société en est l’exemple. On voit clairement que les critères de beauté aujourd’hui ne sont pas ce qu’ils étaient il y a quelques années.

Et la beauté noire dans tout ça ?

Trouver la beauté dans toutes nos nuances de peau a été une longue histoire. Elle a changé avec le temps, comme l’image de la femme dans les publicités par exemple : certaines pubs nous font plaisir à voir et d’autres… piquent !

Evolution de la beauté noire - Des représentations pas toujours heureuses...
Là par exemple, ça pique…

On ne va pas retracer l’histoire de la beauté noire de A à Z (ce serait très long). On va plutôt voir l’évolution de la beauté noire en se concentrant sur 3 produits dans des domaines différents : la coiffure, le soin de la peau et le maquillage.

  • La coiffure
  • Le soin de la peau
  • Le maquillage

Beauté capillaire

Extension ? Soin capillaires ? Crèmes et autres produits ? Parlons foulard !

Dans l'évolution de la beauté noire : le foulard
Quelques idées de foulards au passage…

Aujourd’hui si vous entendez ‘foulard’, vous pensez sûrement à des modèles portant des foulards en tissu plein de couleurs, attachés presque artistiquement. Et pourtant, aux Etats-Unis, les femmes noires devaient couvrir leurs cheveux pour des raisons surtout « pratiques »…

Les propriétaires d’esclaves ne s’intéressaient pas à l’hygiène au travail bien sûr. C’était surtout une question de loi. Vous connaissez le tignon ?

Le « Tignon »

Pour les mêmes raisons que les propriétaires d’esclaves rasaient la tête des esclaves femmes, le gouverneur Esteban Rodríguez Miró promulgua l’Edict of Good Government, aussi appelé Lois Tignon.

Les Lois Tignon interdisaient aux femmes noires créoles de Nouvelle-Orléans de montrer des « signes excessifs d’attention vestimentaire ». Les femmes noires étaient donc obligées de porter des foulards appelé « tignon », montrant ainsi clairement qu’elles faisaient partie de la « catégorie des esclaves », et ça, même pour les affranchies.

Evolution de la beauté noire - Le tignon porté par Angela Bassett, dans American Horror Story
Le tignon porté par Angela Bassett, en reine vaudoue pour American Horror Story

La Louisiane a toujours été unique parce que les règles coloniales françaises et espagnoles étaient bien différentes des règles britanniques.

La loi « coarticion » du royaume espagnole attribuait une valeur marchande (oui, un prix) sur les esclaves, et indiquait que si l’esclave pouvait réunir cette somme, il pouvait alors acheter sa liberté. Ne nous emballons pas sur ce semblant d’humanisme hein ! 😅 C’était stratégique : l’idée était que s’ils permettaient à une sorte de classe moyenne noire d’exister, l’institution qu’était l’esclavage durerait plus longtemps.

Et voilà qu’ils se retrouvent finalement avec une population d’affranchis grandissante, tout plein de métisses… La Louisiane devient un peu trop diverses quoi.

Evolution de la beauté noire - Le Tignon

Avant la loi Tignon, les femmes affranchies de Nouvelle-Orléans utilisaient des perles, des plumes et autres types d’artifices dans leurs cheveux. Ca mettait un peu trop en valeur leur côté… « exotique ». Alors le gouverneur Esteban Rodríguez Miró a pensé à ce tissu pour calmer la créativité de certaines. Ce tissu devait enlever le charme de ces dames. Esteban s’était trompé ! Sont apparus foulards aux couleurs flamboyantes, modes d’attaché élaborés ! 👑

Evolution de la beauté noire - Exemple de tignon
Exemple de tignon

Et aujourd’hui ?

Et avec le temps, le foulard est resté un bel accessoire. Souvent, les entreprises qui en vendent collaborent avec des pays d’Afrique pour la matière première, le tissu.

Beauté de la peau noire

Comme les cheveux, la couleur de peau est un critère presque historique de la beauté noire. C’était une caractéristique étudiée par ceux qui détaillaient les esclaves. Ce critère déterminait les positions sociales. La vie d’un esclave pouvait être définie par sa couleur de peau.

Evolution de la beauté noire - Le test du sac en papier (Paperbag Test)
Paperbag test – Perso, j’aurais mal fini avec ma peau chocolat…

Où en est-on aujourd’hui avec les produits pour notre peau noire ? Intéressons-nous aux produits éclaircissants par exemple.

Les produits éclaircissants

Les produits éclaircissants ont été inventés pour l’élite noire à Washington D.C vers les années 1840 – 1850, et ont continué à être vendu après leur émancipation au début du 20e siècle.

On sait qu’aujourd’hui, des ingrédients (ou poisons…) comme l’hydroquinone sont utilisés pour bloquer l’enzyme qui participe à la production de mélanine dans la peau. Mais on ne sait pas grand-chose des produits qui étaient utilisés à leur création, ni sur leurs effets. Par contre, on peut trouver quelques perles en terme de marketing.

Sérieux quoi : « Dr Read’s Magic Face Bleach », « Tan Off », « Black Skin Remover » (que je traduirais « l’Eclaircisseur Miraculeux du Dr Read », « Au Revoir Mélanine » et « l’Effaceur de Peau Noire » – soupir). Comme l’explique Nadia Sasso, chercheuse en sociologie de la diaspora africaine, « ces produits s’appuyaient sur une image de la femme noire soi-disant négative, pauvre, et plein d’autres adjectifs que personne ne veut être. Et cela a eu beaucoup de conséquences négatives sur la culture noire. » -_-

évolution de la beauté noire - Le début des produits éclaircissants
« Voyez comment les hommes sont attirés par cette fille à la peau claire Nadolina » (ou comment nourrir certains complexes)

Par contre, ce serait un raccourci grossier et faux de dire que les personnes qui utilisaient ces produits voulaient être blanches. Ils faisaient surtout attention à leur nuance de peau par rapport aux autres membres de la communauté noire. Encore une fois, la couleur de peau pouvait grandement déterminer comment un ou une esclave pouvait vivre (le type de tâches qui pouvait être données à l’esclave, la façon dont l’esclave pouvait être traité…).

Les personnes qui utilisaient les produits éclaircissants savaient qu’elles ne pouvaient pas avoir la peau blanche. Nadia Sasso explique que ces produits étaient « sûrement plutôt utilisés parce que les noirs étaient prêts à tout pour être vu, reconnus et appréciés comme des êtres humains. Alors il fallait défriser ses cheveux, décolorer sa peau et peut-être que la société sera un peu plus vivable pour eux. »

évolution de la beauté noire - Les anciennes pubs de défrisages
Défrisage ‘Black Out’, le produit qui fait sortir le noir de nos cheveux j’imagine haha !

On ne dit pas qu’à ce temps, tout le monde faisait tout pour faire accepter sa beauté. Oui, une peau plus claire pouvait être vu comme un critère de beauté plus importants que d’autres. Mais il y avait quand même des personnes qui aimaient déjà leur peau au naturel.

Et aujourd’hui ?

Les médias de masse donnent un aperçu de la société. Et la représentation des différentes couleurs de peau a augmenté avec le temps (même si la progression est lente). On aimerait que notre pensée soit indépendante de la culture populaire, mais quoi qu’on en dise, voir des personnes de notre couleur de peau présentées comme belles et désirables influence la façon dont on se voit nous-même.

évolution de la beauté noire - la peau claire semble rester l'idéal dans les médias
Sa peau est si belle. Pourquoi l’éclaircir ?! #sigh

Alors quand James Brown crie dans son tube en 1968 « Say it loud : I’m Black & I’m proud » (« Dis le fort : Je suis Noir.e et fier.e »), ça a parlé à tout le monde. (ndlr : et même ici, ça m’a parlé vu le nom de mon blog !).

évolution de la beauté noire - Black and Proud !

Malheureusement, même si les produits éclaircissants sont plutôt tabous, ou au moins font réfléchir, ils existent encore…

D’un côté, grâce aux social media et aux gourous de la beauté, il y a plus de mélanine en photo et vidéo que jamais, même si on retrouve encore ces complexes sur le web.

évolution de la beauté noire - Campagne anti produits éclaircissants
Black is beautiful !

Avec le retour en masse aux produits naturels comme l’huile de coco, le beurre de karité et le nombre grandissant de marque pour et par des noirs qui répondent vraiment aux besoins de ceux-ci, les soins des peaux noires font plus la promotion d’une peau rayonnante peu importe votre couleur de peau : « Shine bright like a diamond 💎 ! »

évolution de la beauté noire - concours Noire et Belle en Côte d'ivoire
Photo du concours « Noire et Belle » (Côte d’Ivoire)

Maquillage

En parlant de Rihanna, parlons make-up. 💄

Anthony Overton, le précurseur

Chapeau bas à Anthony Overton pour notre premier make-up !

Anthony Overton est un avocat afro-américain qui a obtenu… un diplôme en chimie. Il avait remarqué que les femmes de couleur n’avaient pas beaucoup de choix pour le maquillage. Vers 1900, il créa une poudre pour le visage dans un ton High brown (marron foncé). Et ce fut un succès !

Il s’était assuré que son produit n’était pas nocif. Il a étendu la gamme de couleurs au Nut brown (châtain), Oliv tone (teint mat), Brunette (brun), et Flesh pink (rose chair…). Bon le nom de cette dernière teinte est discutable. 😇 Mais Anthony Overton a fait bien plus pour la communauté noire que toute autre marque à cette époque. C’est une légende !

Un grand obstacle pour les fabricants de maquillage pour les noires, comme Anthony Overton, c’est que les magasins refusaient de mettre leurs produits en vente ; ces fabricants n’avaient pas d’autres choix que le porte-à-porte.

Vient ensuite Fashion Fair, Iman Cosmetics…

Même John H. Jonhson, businessman très influent dans les média, a eu du mal. Imaginez ! Lui, créateur des magazines Ebony et Jet, bastions de la beauté noire, peinant à convaincre les grands magasins et les marques déjà existantes d’étendre leur offre de produits.

Du coup, finalement, en 1958, il créa sa propre marque. C’est grâce à lui et sa femme Eunice, qu’aux Etats-Unis, les femmes de la génération de nos mères et tantes ont pu acheter les premiers produits Fashion Fair.

évolution de la beauté noire - Photo de produits Fashion Fair, maquillage pour peau noire

En 1994, près de 100 ans après les premiers maquillages d’Anthony Overton, le top model Iman créa sa marque de maquillage Iman Cosmetics, mettant son nom et sa célébrité pour attirer l’attention sur le manque perpétuel de choix pour le maquillage, pas seulement pour les femmes noires, mais pour toutes les femmes de couleurs.

Et aujourd’hui ?

Malheureusement, encore aujourd’hui, pour les mannequins, les actrices… et toute personne dite ‘de couleur’ qui va acheter du maquillage en magasin, difficile de trouver des maquilleurs compétents ou des marques qui proposent du choix pour leur couleur de peau. Mais, encore une fois, quelqu’un est venu bousculer tout ça…

Rihanna et sa marque, Fenty Beauty, ont bien bousculé le monde de la beauté. Avant son lancement en 2017, les rayons make-up pour les noirs étaient bien pauvre (heureusement qu’Overton n’a pas vu ça…). Bien que Fenty Beauty ne soit pas la première marque à proposer une large palette de nuances (#Lancome), elle a été la première marque à en faire un axe de comm’.

Photo exemple de palette de nuances proposées par Fenty Beauty

C’est sûr, le visage de Rihanna a aidé. On va pas se mentir. Mais par contre, c’est clair que c’est une marque qui a été jusqu’au bout pour son offre pour les peaux foncés, en ne se limitant pas à du ‘brun halé’.

Et ce n’est pas fini !

Fenty Beauty, avec ses 40 teintes de peau foncé, et les autres nombreuses marques pour peau noire qui vendent l’idée d’une beauté noire rayonnante, ont contribué à l’évolution de la beauté noire, et même consolidé le changement dans les standards de beauté.

Et vous savez qui fait vraiment un travail fou actuellement ? Balanda Atis, chimiste spécialiste de la cosmétique, manager chez l’Oréal du Women of Color Lab (le « Labo des Femmes de Couleurs »), inventrice de 30 nouvelles teintes. Bonjour la science ! Au revoir les teintes « Dark 003 » !

Tout comme les prénoms, notre apparence joue dans l’image que le monde se fait de nous. Les discriminations au travail et à l’école sont de parfaits exemples de la façon dont notre beauté noire voire même notre propreté sont politisé et sanctionné. Les techniques utilisées par le passé pour mettre en valeur notre beauté ont toutes la même motivation : en tant qu’être humain, on veut juste être accepté, et si notre apparence est une raison pour notre aliénation, on invente des façons d’ajuster notre apparence pour entrer dans les critères demandés. Ce n’est pas une honte ; c’est comme une forme de survie.

Les modèles de beauté noire qui cherchent de la visibilité dans les social media. Les filles ou femmes qui se préparent des produits pour ses cheveux (bouclés, frisés ou crépus). Les parents qui doivent défendre les coiffures soi-disant « distrayantes » de leur enfant. Ce sont tous des exemples de persévérance et d’ingéniosité. Ce ne sont pas des exemples d’égalité gentiment accordée par la société.

Et pour vous alors ? Comment la beauté noire a-t-elle évolué ces dernières années ? Qui sont vos icônes de beauté favorites ? 🙂

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire